BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Pour le nouveau Secrétaire général, la réalisation des objectifs de l’ONU passe par un travail d’équipe

3 janvier 2017 – Lors de sa première journée au siège de l'ONU à New York, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné l'importance du travail d'équipe pour améliorer l'efficacité de l'organisation alors qu'elle est confrontée à de multiples défis.

Accueilli par le Président de l’Assemblée générale, Peter Thompson, M. Guterres est arrivé accompagné des quatre membres de son cabinet récemment nommés : la Vice-secrétaire générale, Amina J. Mohammed du Nigéria ; sa Directrice de cabinet, Maria Luiza Ribeiro Viotti, du Brésil ; sa Conseillère spéciale chargée des politiques, Kyung-wha Kang, de la République de Corée et le Sous-secrétaire général pour la coordination stratégique, Fabrizio Hochschild, du Chili.

L’équipe nouvellement constituée du Secrétaire général reflète la volonté et l’engagement de M. Guterres de promouvoir la parité entre les sexes et la diversité géographique au sein de l’organisation notamment aux postes de responsabilités.

Dès son entrée en fonction officielle dimanche à la tête des Nations Unies, M. Guterres a lancé un appel mondial pour faire de 2017 une année pour la paix.

A son arrivée dans le hall du bâtiment de l’Assemblée générale, le nouveau chef de l’ONU s’est tout d’abord recueilli devant la plaque érigée en l’honneur des fonctionnaires des Nations Unies morts au service de l’organisation.

« Seules des solutions globales peuvent résoudre des problèmes mondiaux »
M. Guterres s’est ensuite exprimé devant le personnel des Nations Unies venu l’accueillir dans le hall du bâtiment du Secrétariat. « C’est un énorme privilège de pouvoir vous appeler de nouveau mes collègues », a déclaré celui qui occupa les fonctions de Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés entre 2005 et 2015.

Devant ceux dont il s’est dit très fier d’être leur collègue, le chef de l’ONU a rappelé que seules des solutions globales peuvent résoudre des problèmes mondiaux et que « l’ONU est la pierre angulaire de cette approche multilatérale ».

Le nouveau chef de l’ONU a toutefois souligné qu’il est important de reconnaître que rien ne doit être considéré comme acquis. « Nous ne devons pas nous faire d’illusions », a prévenu le Secrétaire général. « Nous sommes confrontés à des moments difficiles », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, est arrivé mardi matin au Siège de l’Organisation pour la première fois depuis sa prise de function, le 1er janvier.

« Il est très important pour nous de reconnaître nos réalisations [...] mais nous devons également reconnaître nos lacunes, reconnaître nos échecs, reconnaitre les situations dans lesquelles nous ne sommes pas en mesure de répondre aux attentes des personnes dont nous nous préoccupons », a-t-il souligné.

M. Guterres a demandé à l’ensemble de l’organisation d’entreprendre un effort collectif pour remédier aux insuffisances et a souligné la nécessité de réformer le système de développement de l’ONU et de s’attaquer aux contraintes bureaucratiques qui entravent sa performance.

Dans son discours devant le personnel, le chef de l’ONU a également rappelé le processus de sélection qui a abouti à sa nomination par l’Assemblée générale comme Secrétaire général en octobre. « Je sais que la façon dont ce processus de sélection a été développé a soulevé beaucoup d’attentes », a-t-il fait remarquer. « Cela nécessite beaucoup d’efforts de notre part, mais aussi beaucoup de dialogue avec les États membres de l’ONU et de surmonter les divisions qui subsistent encore dans l’organisation », a-t-il ajouté.

« Il n’y a pas de miracles et je ne suis sûrement pas un faiseur de miracle », a dit le Secrétaire général. « La seule façon de réussir nos objectifs est de travailler ensemble en tant qu’équipe ».

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM