BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Pour des jeunes qui s’engagent en faveur de la paix au Sénégal

Faire de l’école un lieu de socialisation, de citoyenneté et d’excellence est l’un des cinq défis identifiés dans le Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence (PAQUET) 2013-2025 du Sénégal. Cela nécessite que le système éducatif soit inclusif et orienté vers la culture de la paix et la promotion des attitudes pour mieux vivre ensemble dans un contexte marqué par la poussée de l’extrémisme violent dans les pays du Sahel.

Renforcer les capacités des enseignants dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E) au Sénégal

C’est dans ce cadre que l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF) et l’UNESCO accompagnent conjointement le Ministère de l’Education Nationale du Sénégal pour renforcer les capacités des enseignants dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E).

Pour M. Birame Faye, l’un des maître d’application à l’école : « Le monde est plein de défis parmi lesquels nous retrouvons le problème de l’extrémisme violent. Et à l’issue de ces ateliers, nous avons acquis des capacités qui nous permettrons, une fois dans nos classes et par l’entremise de la pédagogie transformationnelle, de doter les apprenants d’aptitudes susceptibles de mieux faire comprendre ce qui se passe autour d’eux de façon critique, en vue de pouvoir agir positivement au développement harmonieux des communautés ».

Ces capacités comprennent le recours à une pédagogie transformationnelle qui place l’apprenant au centre de son apprentissage et l’enseignant en tant que modèle et facilitateur. Cette approche vise à renforcer les défenses des apprenants contre l’extrémisme violent par l’acquisition de compétences pour la résilience, telles que la confiance en soi, l’empathie, la pensée critique, la créativité, ou encore l’interdépendance, et à les engager à participer activement à la construction de la paix dans leur communauté.

« Dans cet atelier nous avons appris de choses », rapporte un inspecteur de l’Education du Sénégal, M. Oumar Thiam, « Nous avons travaillé sur l’instauration de la paix et de la résilience et comment implémenter véritablement cette paix et cette résilience dans le curriculum de l’éducation de base pour que cela puisse aider les enfants à instaurer la paix entre eux et aussi transporter cette paix dans leurs communautés. Je pense que le développement de la pédagogie transformationnelle pourra aider aussi bien les enseignants que les élèves à être des vecteurs de la paix et d’augmentation de la résilience face à tous ce qui se passe autour d’eux et dans le monde. »

Le guide pédagogique : un outil pour les enseignants

Dans son plan d’action sur la PEV-E, le Sénégal a inscrit en première étape l’élaboration d’un guide pédagogique pour l’enseignant de l’élémentaire et du moyen. Ce guide s’inspire de celui de l’enseignant pour la PEV dans les pays du Sahel élaboré par l’Institut international pour le renforcement des capacités en Afrique (IICBA) "l’enseignant pour la PEV dans les pays du Sahel" et de la boîte à outils développée par l’OIF. La boîte à outils de l’OIF met l’accent sur des principes fondamentaux tels que le respect, la solidarité et la liberté qui contribuent à renforcer les remparts contre l’extrémisme violent.

A l’issue de deux ateliers à Thiès (Sénégal) conduits respectivement du 24 au 29 septembre et du 8 au 13 octobre 2019, une ébauche de guide pédagogique a été élaborée. Elle contient notamment une première version de référentiel de compétences des élèves pour la PEV ainsi que des exemples de fiches pédagogiques pour les deux niveaux d’enseignement visés.

Le Directeur de l’Institut national d’Etude et d’Action pour le Développement de l’Education (INEADE), M. Alioune Badara, dresse un bilan des ateliers : « Globalement les résultats de l’atelier sont très satisfaisants parce qu’au niveau des équipes nous avons eu des productions en rapport avec le programme. Nous avons également eu beaucoup de discussions qui, avec les interventions de l’UNESCO et l’IFEF, nous ont permis de nous recentrer sur les objectifs. »

Un comité s’est réuni pour finaliser le guide, qui sera ensuite expérimenté dans des écoles pilotes de plusieurs régions du Sénégal avec le soutien de l’IFEF (OIF), de l’UNESCO et de la France.
« Le développement de la pédagogie transformationnelle pourra aider aussi bien les enseignants que les élèves à être des vecteurs de la paix et d’augmentation de la résilience face à tous ce qui se passe autour d’eux et dans le monde. »

Source : https://fr.unesco.org/news/jeunes-qui-sengagent-faveur-paix-au-senegal

UNESCO Dakar

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR