BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

ONU Sénégal : des résultats encourageants en 2019 et des défis pour 2020

Le Système des Nations Unies au Sénégal a organisé en collaboration avec le Gouvernement du Sénégal, les mardi 17 et mercredi 18 décembre 2019, son atelier de revue 2019 et de planification 2020, sous la présidence de Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération.

L’équipe pays, le Gouvernement du Sénégal et les partenaires au développement étaient tous réunis à cet événement annuel important pour le Système des Nations Unies au Sénégal, afin de faire une revue des réalisations du Plan de Coopération des Nations Unies pour le Développement durable pour l’année 2019, et de définir un plan d’action pour l’année 2020.

Dans son discours inaugural, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal, Mme Priya Gajraj, a rappelé que ce Plan Cadre, dont la mise en œuvre a commencé en janvier 2019, est l’un des outils d’opérationnalisation de la réforme du Système des Nations Unies. « A ce titre, il constitue l’unique cadre de référence pour la planification et la mise en œuvre des programmes de l’ensemble des agences du Système des Nations Unies au Sénégal », a-telle souligné.

Il faut rappeler que la contribution du Système des Nations Unies, définie en étroite collaboration avec le Gouvernement, est adossée au Plan Sénégal Émergent et à l’Agenda 2030.
Monsieur le Ministre Amadou HOTT a souligné l’excellence de la Coopération entre le Sénégal et le Système des Nations Unies, qui a permis de bâtir, au fil des années, un véritable socle sur lequel repose un partenariat fructueux. Il a également rappelé que « les ressources du PNUAD 2019-2023 sont estimées à 574 millions $ US soit environ 327 milliards de francs CFA dont 48% disponibles. Dans ce cadre, les secteurs qui devraient absorber le plus de ressources sont l’emploi (32%), la santé (20%) et l’environnement (18%), pour ne citer que ceux-là ».

Sur les trois priorités stratégiques que compte le Plan Cadre de coopération, à savoir la croissance économique inclusive et durable ; des services sociaux de base et une protection sociale de qualité ; ou encore gouvernance, paix et sécurité, des résultats encourageants ont été réalisés en 2019. Parmi ces progrès notables, quelques exemples peuvent être cités, notamment :

  • Le démarrage de nombreuses initiatives et projets de soutien à la croissance économique inclusive et durable dès la 1ère année du PNUAD.
  • La mobilisation de ressources substantielles : +230 millions en dons et prêts pour mise en œuvre dès 2019-2020.
  • Des résultats concrets aux niveaux Gouvernemental (niveau macro), des collectivités territoriales et des institutions intermédiaires (niveau meso) et des entreprises et de la société civile (niveau micro).
  • Une meilleure coordination des politiques sectorielles grâce aux actions conjointes du Système des Nations Unies, avec les partenaires bilatéraux, multilatéraux et le secteur privé.
  • Le renforcement des capacités de 2704 élèves mètres, enseignants, encadreurs et facilitateurs dans les zones d’intervention, avec l’appui du SNU.
  • La mise à disposition de nouveaux matériels didactiques et de supports pédagogiques à 479 établissements et 12 103 apprenants, grâce à l’appui du SNU.
  • L’appui du SNU à l’expérimentation de nouvelles approches pour le renforcement des compétences des élèves (jeunes filles) sur entrepreneuriat et le digital (en parascolaire), ainsi que pour l’intégration de la gestion de l’hygiène menstruelle.
  • Les Nations Unies au Sénégal sont également en train de travailler à la formulation d’un modèle pour la promotion de l’enseignement bilingue à l’élémentaire.
  • Le pourcentage d’accouchements assistés par un prestataire qualifié (médecins, sages-femmes…) est passé de 68,4% en 2018 à 74,2% en 2019, avec l’appui du SNU.
  • Le taux d’accès à l’assainissement (urbain, rural), notamment les toilettes améliorées est passé respectivement de 58% et 40% en 2017 à 63% et 49%.
  • Une stratégie nationale de promotion des droits de l’Homme a été mise en place.

Au-delà des bons résultats notés, les différentes parties prenantes se sont engagées à donner un coup d’accélérateur aux réalisations pour l’année 2020 ; année au demeurant très importante car marquant les 75 ans de l’ONU et le 60ème anniversaire de l’adhésion du Sénégal à l’Organisation des Nations Unies. Des défis sont à relever en 2020, en matière de croissance économique inclusive et durable, de services sociaux de base, de protection sociale de qualité, et de gouvernance, paix et sécurité. Pour ce faire, un plan d’action sera consolidé au sortir de l’exercice de revue et planification et partagé à l’ensemble des partenaires.

M. Christophe Yvetot, Représentant Résident de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), président du comité des programmes des Nations Unies, a tenu dans son allocution de clôture, à rappeler au Gouvernement et à l’ensemble des partenaires au développement, que l’action des Nations Unies au Sénégal n’a pour unique ambition, que de servir les Sénégalais et ne laisser personne de côté.

Par Papa Cheikh Sakho Jimbira, RCO Sénegal

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR