BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Fonds français Muskoka pour la réduction de la mortalité néonatale, maternelle et infantile

Agences participantes : OMS, UNFPA (bureau régional), ONU Femmes, UNICEF (bureau régional).

L’OMS, UNFPA (bureau régional), ONU Femmes et UNICEF(bureau régional), grâce aux Fonds Muskoka, travaillent à la réduction de la mortalité néonatale, maternelle et infantile et à accélérer l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement 4 (réduction de la mortalité infantile) et 5 (amélioration de la santé maternelle). Dans le cadre de la mise en œuvre de l’agenda 2030, ces ambitions rejoignent l’Objectif de Développement Durable 3 qui vise la santé et le bien être pour tous. Les axes d’intervention stratégique sont :

  • La santé maternelle
  • La santé infantile et néonatale
  • La planification familiale
  • La santé sexuelle et de la reproduction des jeunes et des adolescents.

La France s’est engagée, suite au sommet du G8 en 2010 au Muskoka (Canada) à soutenir le travail conjoint de ces Agences du Système des Nations Unies et d’organisations de la société civile à travers un investissement de 95 millions d’Euros sur 5 ans. «  Nous pouvons sauver la vie de plus d’enfants et de leurs mamans » et ceci dans une dizaine de pays africains en plus de Haiti. En effet, ces fonds sont déployés dans des pays francophones tels que le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, la République de Guinée, la République Démocratique de Congo, le Sénégal, le Tchad, et le Togo. Grâce à ces fonds, entre 2010 et 2013, 1700 décès maternels et 41000 décès d’enfants de moins de 5 ans ont été évités.

Ce projet réunit des Agences du Système des Nations-Unies travaillant dans divers domaine. Chacune d’elle prend en charge un aspect en rapport avec son mandat initial. ONU femmes contribue par exemple au Togo à l’amélioration de la qualité de l’accueil des femmes en milieu Hospitalier à travers des actions de formations des personnels de santé. Suite à la formation « le personnel de santé s’est mobilisé pour améliorer la qualité de l’accueil ce qui eut pour impact direct une hausse de plus de 50% du taux de fréquentation ».

L’OMS a en charge la planification familiale, la prise en charge intégrée des maladies de l’enfance au niveau communautaire, le renforcement de la qualité des soins obstétricaux essentiels et néonatals d’urgence, les ressources humaines pour la santé et le renforcement des systèmes pharmaceutiques des pays.

L’UNFPA se focalise sur la santé maternelle, la santé sexuelle et de la reproduction y compris pour les jeunes et la planification familiale ainsi que l’achat des produits pour donner le choix du moment et du nombre d’enfants que chaque personne ou couple veut avoir. Il intervient aussi sur la qualité des soins avec les enquêtes sur les soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU) pour déterminer la disponibilité des soins ainsi que l’audit des décès maternels.

Améliorer la santé des enfants est un objectif essentiel de l’UNICEF. Depuis leurs débuts, ils ont réalisé d’importants progrès dans les domaines de la vaccination, de la réhydratation orale qui sauve la vie des nourrissons atteints de diarrhées graves, de la promotion et de la protection de l’allaitement au sein, de la lutte contre le VIH/SIDA, de l’apport de micro-nutriments et de l’éducation sanitaire.

Le travail conjoint des quatre agences des Nations Unies a permis de développer des interventions complémentaires ayant un impact positif et rapide sur la santé des femmes et des enfants, tout en évitant les duplications.

Plus d’actualités sur le fonds MUSKOKA :
http://ffmuskoka.org/actus/

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM