BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Mon rêve est de devenir médecin pour soigner les enfants pauvres...

La région de Matam est l’une des plus défavorisée du Sénégal du fait de son appartenance à la zone sahélo sahélienne. Située à plus de 600 km de la capitale Dakar, elle fait partie des régions les plus pauvres avec un taux élevé d’analphabétisme ; une personne sur deux vit dans la pauvreté et seule une personne sur quatre sait lire et écrire. Comme dans de nombreuses parties du Sahel, les effets du changement climatique notamment les précipitations irrégulières et les mauvaises récoltes ont entraîné des taux élevés d'insécurité alimentaire et de malnutrition chronique. Les filles comme Diary SY sont particulièrement désavantagées, du fait des abandons scolaires et des mariages précoces. Le Programme d’Alimentation Scolaire du PAM est présent dans cette région depuis 2009 et couvre quelques 225 écoles qui servent des repas chauds à 60 000 enfants composés en majorité de filles.

Diary SY, 10 ans, est la ministre de la Communication du gouvernement scolaire de l’école du village de Sinthiou Mogo, au nord du Sénégal, à une dizaine de kilomètres de la ville de Matam.

« Mon rôle en tant que ministre de la communication, c’est de partager avec tous les élèves les décisions prises par nos membres sous la direction de notre Présidente Fatou Diop ; et que nous devons tous respecter pour bien vivre à l’école. » Malgré son très jeune âge, Diary prend très au sérieux sa fonction de ministre porte-parole du gouvernement scolaire de Sinthiou Mogo ; une fonction qui la projette dans une dynamique de leadership au sein de son établissement qui compte 350 élèves âgés entre 6 et 14 ans.

L’hygiène et la propreté des apprenants, l’entretien des salles de classe et des différents espaces de l’établissement scolaire sont autant de questions qui préoccupent et commandent les actions quotidiennes de leur gouvernement. A travers son engagement, l’élève- Ministre Diary SY espère réaliser son rêve le plus cher : « Je voudrais devenir médecin quand je serai une grande personne car j’ai remarqué que parfois les médecins refusent de soigner les enfants des pauvres qui sont dans le village parce qu’ils n’ont pas d’argent. Je voudrais les aider parce que ça me touche beaucoup ! »

En classe de CE2, la porte-parole du gouvernement scolaire, se dit très chanceuse d’aller à l’école et de pouvoir bénéficier d’un repas chaud à midi. Elle confie par ailleurs qu’elle se sent triste lorsqu’elle voit des enfants de son âge dans la rue, obligés de tendre un pot pour collecter les restes de repas que certains villageois voudraient bien leur offrir.

« Ces enfants ne devraient pas être dans la rue car leur place se trouve à la maison auprès de leurs parents qui doivent aussi les inscrire à l’école. Tous les enfants devraient aller à l’école pour être bien éduqués et avoir une belle vie. » a-t-elle poursuivi.

L’école est en effet un foyer éducatif qui prépare les enfants aux réalités de la vie. A l’école de Sinthiou Mogo, comme dans les 750 établissements de l’élémentaire où le Programme Alimentaire Mondial (PAM) distribue des bons d’achat alimentaire pour l’approvisionnement mensuel en vivres des cantines scolaires, les filles sont encouragées à prendre des positions de leader. Au sein de la Gouvernance scolaire, elles sont sept filles et six garçons qui s’activent dans ce cadre de prise de décision sous la direction de leur Présidente Fatou Diop.

Aussi bien pour les activités au sein de la cantine que pour tout autre dans l’établissement scolaire, filles et garçons se répartissent les tâches sans tenir compte de certaines normes sociales qui voudraient que seules les filles servent les repas et fassent la vaisselle.

« Nous voulons vivre dans un environnement où chaque élève contribue à faire de notre école, un endroit propre, sain, paisible et agréable. Je suis heureuse d’être la Présidente de notre école et nous remercions le PAM pour son appui à la cantine. » a déclaré Fatou Diop Présidente du gouvernement scolaire de l’école Sinthiou Mogo de Matam.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR