BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

M. Kanayo F. Nwanze, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), effectue une visite au Sénégal du 31 juillet au 3 août prochain.

Si nous voulons garantir la prospérité des générations futures, il est essentiel d’investir dans les jeunes, tels seront les propos que tiendra Kanayo F. Nwanze, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), au Président du Sénégal”

Rome, 28 juillet 2016 – Grâce aux investissements dans le domaine de l’agriculture et dans les technologies agricoles, le regard que les jeunes portent sur l’agriculture va changer et celle-ci deviendra un choix de carrière attractif qui leur permettra de contribuer au développement à long terme des communautés rurales. Tels seront les propos que Kanayo F. Nwanze, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), tiendra aux dirigeants du Sénégal lors de la visite qu’il effectuera du 31 juillet au 3 août prochain.

"Les moins de 20 ans représentant plus de la moitié de la population du Sénégal, la création de possibilités d’emploi pour les jeunes doit figurer parmi les principales priorités du pays", souligne le Président Nwanze. Selon les estimations, chaque année environ 200 000 jeunes Sénégalais intègrent le marché du travail. Lorsqu’ils n’ont pas de possibilités d’emploi en milieu rural, ils émigrent vers des centres urbains déjà engorgés ou à l’étranger.

"Nous devons donner aux jeunes une bonne raison de rester dans les zones rurales", affirme Nwanze. "Les jeunes constituent la ressource la plus précieuse du Sénégal et sont indispensables à la prospérité du pays", déclare le Président Nwanze avant sa visite. "Nous devons mobiliser nos investissements au profit des zones rurales afin qu’elles deviennent des centres économiques dynamiques offrant des possibilités d’emploi attractives", ajoute-t-il.

Lors de sa visite au Sénégal, M. Nwanze rencontrera le Président sénégalais, Macky Sall. Leurs discussions porteront principalement sur le développement rural et l’emploi des jeunes en milieu rural. De plus, les deux dirigeants examineront comment le FIDA, partenaire majeur dans le développement agricole du pays, peut appuyer le plan stratégique du gouvernement pour faire du Sénégal une économie émergente d’ici à 2035.

L’agriculture reste la principale source d’emplois et de revenus pour près de 70% de la population, mais la majeure partie du Sénégal se situe dans la région du Sahel, exposée à la sécheresse et dont les ressources naturelles s’amenuisent.

Le Président Nwanze déclare que, en dépit de ces difficultés naturelles et climatiques, il est louable que le gouvernement soit parvenu à dynamiser la production rizicole en investissant dans des technologies simples que les agriculteurs peuvent mettre à profit pour gérer les ressources en eau et améliorer les variétés de semences. À l’heure actuelle, le Sénégal est un importateur net de riz. L’objectif du gouvernement est de satisfaire le plus possible cette demande grâce à la production rizicole locale. Les tendances actuelles montrent que le pays est dans la bonne direction pour satisfaire cette demande.

"Le FIDA continuera à appuyer la stratégie adoptée par le gouvernement en faveur d’investissements agricoles à long terme au profit des femmes et des hommes qui vivent en milieu rural, y compris les jeunes. Cette stratégie se traduira par un accroissement de la productivité et une augmentation des revenus, ce qui garantira la sécurité alimentaire de l’ensemble du pays", explique M. Nwanze.
À Dakar, la capitale, le Président Nwanze rencontrera également Papa Abdoulaye Seck, Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Amadou Ba, Ministre de l’économie, des finances et de la planification, et Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre de l’élevage et de la production animale.

Au cours de sa visite, M. Nwanze se rendra dans la région de Kaolack où il rencontrera des petits producteurs et des jeunes qui bénéficient du PAFA, le Projet d’appui aux filières agricoles, appuyé par le FIDA. Dans cette région, M. Nwanze aura l’occasion de constater par lui-même comment le projet transforme les moyens de subsistance des communautés rurales, notamment des femmes et des jeunes, dans la région de Kaolack. Grâce aux activités du projet, la durée de la période de soudure, durant laquelle les magasins d’alimentation sont en rupture de stock et les nouvelles cultures viennent tout juste d’être plantées, a été ramenée à zéro dans la région alors qu’elle était auparavant de quatre mois.

Depuis 1979, le FIDA a investi au total 216,4 millions d’USD dans 16 programmes et projets menés au Sénégal, ce qui a permis de mobiliser un investissement total de 435 millions d’USD, au profit de 455 943 ménages ruraux.

Pour plus d’informations et demande d’interview : Contacts
À Dakar  : FIDA : David Paqui- Chargé de communication régional- FIDA - Téléphone portable : +221 771152124 - courriel : d.paqui@ifad.org
PNUD : Ngone.sow@undp.org – Tel : 221 - 775699605

A propos du FIDA
Le FIDA investit dans les populations rurales, en les autonomisant afin de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé environ 17,7 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 459 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome, le centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR