BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Lutte contre les VBG : Les acteurs communautaires de Guédiawaye s’engagent avec ONU Femmes

Le jeudi 9 mars dans le cadre du projet Muskoka, un atelier de plaidoyer avec les femmes, les jeunes et les autorités territoriales (préfets, maires, Imams ect.), s’est tenu sous la direction du Médecin chef du district sanitaire de Guédiawaye, Dr Pape Samba Dieye.

Cette rencontre fait suite aux sessions de formation organisée avec l’appui de ONU Femmes avec les religieux, les femmes, les jeunes sur les VBG et sur la communication pour un changement de comportement afin de leur permettre de connaitre toutes les causes, les formes de VBG et leurs liens avec la mortalité maternelle et néonatale.
L’atelier a ainsi réuni plusieurs acteurs : communicateurs traditionnels, relais communautaires et Badjenu Gox, représentant des maires des différentes communes de la ville notamment à Wakhinane Nimzat, Ndiareme Limamoulaye, Medina Gounass, Golf Sud entre autres.
Selon Rokhaya Gaye, chargée de programme pays de ONU Femmes ‘’l’élimination des VBG constitue une priorité pour Onu Femmes, l’accompagnement communautaire et le renforcement du leadership féminin sont des stratégies développées pour mettre fin à certaines pratiques et comportements nuisible au bien -être des femmes, des jeunes filles.
‘’Il est important d’avoir cette approche communautaire pour permettre à tous les segments de la communauté de pouvoir donner un sens à cette lutte basée sur le genre, mais c’est aussi important de l’articuler à la réduction de la mortalité maternelle’’ a-t-elle expliqué.
Rokhaya Gaye a prôné pour une approche multisectorielle de prévention et de prise en charge des VBG pour atteindre l’égalité 50/50 d’ici 2030, thème de la Journée internationale de la femme cette année.
Grace à l’appui et à la supervision des districts sanitaires et de ONU Femmes, les Imams et les curés ont réussi à réaliser 38 séances de prêche en présence des fidèles croyants, dont 16 à Guédiawaye.
Dr Dieye est revenu sur le manque de sang dans les maternités. ‘’Mais grâce au projet Muskoka, nous avons eu à faire 13 collectes de sang dans les différents postes de santé du district sanitaire de Guédiawaye ce qui nous a permis de collecter plus de 600 poches de sang’’ a-t-il dit.
Le projet Muskoka a pour objectif général de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Sénégal, en particulier dans les départements de Pikine et Guédiawaye, ceci grâce à l’action communautaire.
Ce projet est mis en œuvre conjointement par quatre agences des Nations Unies dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ONU Femmes, l’UNFPA et l’UNICEF.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR