BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Le Directeur général de la Santé du Sénégal : « Capitaliser toutes les initiatives pour relever les défis des épidémies du 21e siècle »

Dakar, 21 mars 2017. « La grave épidémie de la maladie à virus Ebola qui a sévit en Afrique de l’Ouest nous oblige à une nouvelle prise de conscience et à une réforme en profondeur de nos stratégies de lutte contre les épidémies. L’OMS l’a bien compris en mettant en œuvre une série de réformes pour une gestion plus efficace et plus efficiente des flambés de grande ampleur et des situations d’urgence sanitaire ». C’est ce qu’a déclaré le Directeur général de la Santé, Dr Pape Amadou DIACK, qui a ouvert le 21 mars à Dakar l’Atelier régional de formation sur la gestion des épidémies au 21e siècle, au nom du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr Awa Marie COLLE SECK.

« Toutes les initiatives nationales, régionales et mondiales doivent être capitalisées pour relever les défis que nous poseront les épidémies du 21e siècle » a souligné le Directeur général de la Santé. Il a félicité l’OMS pour les actions déjà mises en œuvre et celles en cours afin de répondre aux menaces de santé publique, « avec souplesse, rapidité et réactivité, en collaboration avec les autres partenaires techniques et financiers ».

S’exprimant au nom du Directeur exécutif du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS/Genève, Dr Peter SALAMA, et de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso MOETI et du Dr Ibrahima Socé FALL, Directeur du Programme des Urgences sanitaires de l’OMS/AFRO, le Dr Sylvie Briand, Responsable de la gestion des risques infectieux à l’OMS/Genève, a mis l’accent sur les réformes entreprises par l’OMS pour être plus efficiente dans la préparation, la prévention, la réponse aux épidémies, y compris le renforcement du système de santé. Dans ce cadre, un vaste programme de renforcement des connaissances et capacités des ressources humaines sur les nouveaux outils et interventions pour la gestion des risques infectieux et de la collaboration entre les trois niveaux de l’OMS a été lancé.

L’atelier de Dakar marque le démarrage de ce programme de formation. Il réunit environ 120 participants des Bureaux OMS pays, d’AFRO et du Siège. Les objectifs sont de faciliter une même compréhension des risques et des défis liés aux maladies à potentiel épidémique en Afrique, d’instaurer l’esprit d’équipe, de partager les informations essentielles sur les nouveaux outils de diagnostic, de traitement et les nouvelles technologies en matière de gestion des risques infectieux.
Le but est de contribuer à la réduction de la morbidité, de la mortalité, des séquelles et des conséquences socio-économiques néfastes dues aux épidémies dans la région africaine. L’atelier permettra également d’acquérir de nouvelles connaissances sur les stratégies et outils pour la gestion des épidémies, et d’établir un réseau d’information entre les participants pour faciliter leurs interactions dans la gestion des épidémies.



Le Programme de renforcement des capacités des ressources humaines de l’OMS est étalé sur 10 mois à partir de janvier 2017 et est subdivisé en trois phases. La première s’est déjà déroulée et a consisté en une formation en ligne, (via l’Internet) online sur les aspects essentiels des maladies à potentiel épidémique et à haut risque.
La tenue de l’atelier de Dakar constitue la seconde phase. La facilitation est assurée par Dr Sylvie Briand , Dr Gaya GAMHEWAGE, Mr Oliver STUCK du Siège et Dr Mamoudou Harouna DJINGAREY, Responsable de la gestion des risques infectieux au niveau du Programme régional des Urgences sanitaires d’AFRO. Les participants auront des discussions avec les experts sur les nouvelles approches de lutte contre les épidémies et échangeront leurs expériences et les leçons apprises de la gestion des récentes épidémies en Afrique (cholera, Ebola, fièvre jaune, grippe aviaire, etc), y compris la contribution des sciences sociales, du plaidoyer et de la communication sur les risques avec les principales parties prenantes.

La troisième phase du Programme de formation, qui se tiendra d’ici la fin de l’année 2017, portera sur la préparation et la mise à disposition des modules spécialisés sur chaque maladie et certains thèmes transversaux à travers la nouvelle plateforme « Massive Open Online Course (MOOC) mise en place par l’OMS.

Contacts techniques :
Dr Mamoudou Harouna Djingarey, Responsable de la gestion des risques infectieux au niveau du Programme régional des Urgences d’AFRO, Téléphone Office : (+47 241) 39 622 / Mobile : +242 05 685 5921, E-mail : djingareyh@who.int

Dr Mady Bâ, Chargé de la lutte contre la Maladie, Bureau OMS/Sénégal, Tél : (221) 77 659 40 05 Email : mba@who.int

Contacts media :
Khalifa Mbengue, Chargé de la Promotion de la Santé, Bureau OMS/Sénégal, Tél : (221) 77 545 83 81, Email : mbenguek@who.int

Rodrigue barry, Communication et Plaidoyer, Equipe Interpays d’Appui Technique pour les pays d’Afrique de l’Ouest (IST) Ougadougou, Tél. (226) 25 30 65 09, E-mail : barryr@who.int

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR