BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

La commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane en fête grâce au projet Fass-Emergent (FassE)

Les tam-tams étaient de sortie en cet après-midi ensoleillé du 27 janvier et les alentours de la mairie de Gueule Tapée-Fass-Colobane étaient noirs de monde ; femmes, enfants, personnes du troisième âge, ont répondu à l’appel du maire pour accueillir la forte délégation du Système des Nations Unies, venue visiter le projet Fass-Emergent (FassE).

Le Directeur Afrique du Bureau de Coordination pour le Développement des Nations Unies, M. Munyaradzi Chenje, était à la tête d’une forte délégation onusienne, composée entre autres de Mme Lena Savelli, Coordonnateur Résident a.i du Système des Nations Unies au Sénégal, de M. Mabingué Ngom, Directeur Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations Unies pour les Populations (UNFPA), de Mme Cécile Compaoré Zoungrana, Représentante Résidente de l’UNFPA au Sénégal, de M. Christophe Yvetot, Représentant Résident de l’ONUDI au Sénégal, ainsi que des représentants de plusieurs Agences de l’ONU au Sénégal.

Pour rappel, le projet d’opérationnalisation du dividende démographique dans la commune de Gueule Tapée - Fass - Colobane (FassE) a été lancé en février 2018 par M. Mabingué Ngom, et le Maire de la Commune de Gueule Tapée – Fass - Colobane, M. Ousmane Ndoye, en présence de l’Envoyée spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour les Jeunes, Mme. Jayathma Wickramanayake.

Ce projet innovant s’articule essentiellement autour des questions d’autonomisation des femmes, de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle et l’emploi des jeunes. Il vise à améliorer le capital humain, les opportunités économiques et la gouvernance locale pour accélérer la transition démographique et tirer profit du dividende démographique. Il est mis conjointement en œuvre par la Mairie, les Ministères sectoriels (santé, jeunesse, femme, économie, formation professionnelle, éducation), les organisations de la société civile en partenariat avec le Système des Nations Unies au Sénégal (l’ONUDI, UNCDF, UNICEF, UNFPA).

Aussi, pour le Système des Nations Unies au Sénégal, ce projet matérialise bien l’orientation portée par la réforme, de multiplier les actions conjointes entre les Agences, pour atteindre plus d’efficacité. D’ailleurs, après avoir remercié le maire et les populations de la commune, M. Munyaradzi Chenje n’a pas manqué de saluer ces efforts conjoints que le Système des Nations Unies au Sénégal ne cesse de déployer en faveur des communautés, pour que personne ne soit laissé pour compte. C’est selon lui « ce qui a permis d’atteindre ces excellents résultats » dans la commune.

Mme Lena Savelli, Coordonnateur Résident a.i est revenue sur le rôle crucial des jeunes, en déclarant : « On sait qu’au Sénégal, la population est très jeune et cela offre des opportunités. Donc il faut tirer profit de toute cette jeunesse et offrir des opportunités d’emploi, de formation, d’accès au financement pour les populations jeunes qui doivent pouvoir tirer profit du dividende démographique » . Pour Mme Savelli, le projet est d’autant plus important pour le système des Nations Unies, qu’il touche plusieurs composantes du développement durable notamment, la santé, l’éducation, la formation professionnelle, avec une approche multisectorielle touchant différents ministères.

Insistant également sur le rôle des jeunes, monsieur le maire Ousmane Ndoye a rappelé que « Si l’on veut que les jeunes soient autonomes, il faut qu’on leur apprenne à travailler, qu’on les accompagne dans la création de projets. »


L’action de l’UNFPA et son leadership dans le cadre de ce projet a été grandement saluée par le maire et les populations, notamment l’implication de M. Mabingué Ngom et de Mme Cécile Compaoré Zoungrana. D’ailleurs ils ont été tous deux, ainsi que M. Munyaradzi Chenje, faits citoyens d’honneur de la commune.

M. Ndoye a souligné l’implication et l’adhésion des populations, qui sont conscientes des défis à relever. Aussi, a-t-il décidé de créer pour la commune, un guichet unique pour que toutes les composantes du projet FassE soient logées à la mairie et que l’ensemble des besoins soient pris en compte.

L’après-midi s’est achevé au rythme des tam-tams, par la visite du chantier du nouveau poste de santé, réalisé dans le cadre du projet Fass Emergent (FassE).

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR