WELCOME AT UN | YOU ARE AT HOME
| English | Français

United
Nations System
in Senegal

La FAO ouvre un nouveau Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest, à Dakar

25 avril 2019, Dakar– Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, accompagné du Ministre sénégalais de l'agriculture et de l'équipement rural, Moussa Balde, et du Commissaire à l'agriculture, au développement rural, à l'environnement et aux ressources en eau de la CEDEAO, Sékou Sangaré, a inauguré aujourd'hui le Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique de l'Ouest (SFW).

Cette ouverture est une étape majeure dans la lutte contre la faim dans les 15 pays de la sous-région. Cet événement est également la consécration de la longue collaboration qui existe entre la FAO et les pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans son allocution d’ouverture, Graziano a déclaré: « L’Afrique de l’Ouest fait face à de multiples défis, mais il existe également de nombreuses solutions qui doivent être explorées, et la FAO est prête à aider les pays d’Afrique de l’Ouest à traduire les engagements mondiaux en actions locales ».

La FAO et le Sénégal – un partenariat solide

La FAO représentée au niveau régional à Accra (Ghana) a également accueilli le Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest. Cependant, en vue de servir de manière plus efficace la sous-région, en 2013, les délibérations de la Conférence de la FAO ont recommandé de créer un bureau dédié.

Le Sénégal s’est proposé d’héberger le Bureau, ce dont s’est félicité le Directeur général qui a déclaré que le Sénégal constituait une option de choix puisque le pays héberge 33 agences des Nations Unies aux niveaux régional et sous-régional et offre également la possibilité à la FAO de se rapprocher des partenaires financiers afin de renforcer son plaidoyer et ses programmes.

Graziano a ajouté que les relations entre la FAO et le Sénégal étaient profondément enracinées puisque Jacques Diouf, ressortissant sénégalais, en a été le Directeur général durant de nombreuses années, et qu’elle vient tout juste de célébrer 40 ans de présence dans le pays

Il est important de rappeler que l’Afrique de l’Ouest a pu atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement consistant à réduire de moitié le taux de sous-alimentation. «Et le Sénégal faisait partie des pays qui ont atteint cet objectif. Aujourd’hui, ce partenariat consolidé créera des emplois qui profiteront aux jeunes et aux femmes, renforcera la résilience des populations vulnérables et améliorera les moyens de subsistance en milieu rural non seulement pour le Sénégal, mais pour la région », a déclaré Graziano.

Il a souligné que le nouveau Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest servira de plaque tournante technique pour aider les pays à adopter une approche intégrée de la sécurité alimentaire et de la nutrition, notamment pour renforcer la résilience au Sahel, l’action pour le climat, la sécurité des aliments, le commerce et le développement rural.

En outre, le nouveau Bureau encouragera le renforcement des capacités, la création de connaissances et les partenariats dans le cadre de la coopération Sud-Sud, ce qui soutiendra l’engagement de l’Afrique de mettre fin à la faim d’ici 2025.

La voie à suivre en Afrique de l’Ouest

Le bureau de Dakar sera responsable de l’élaboration, de la promotion et de la mise en œuvre de stratégies convenues pour aider les pays et les organisations sous-régionales à faire face aux priorités en matière de sécurité alimentaire, de nutrition, d’agriculture et de développement rural. Le Bureau qui est composé d’une solide équipe d’experts techniques aux compétences multidisciplinaires et dirigé par le coordonnateur sous-régional, Gouantoueu Robert Guei, appuie les 15 pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les 17 pays membres du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse (CILSS), mais aussi le G5 Sahel et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

La présence stratégique de la FAO en Afrique de l’Ouest consolide les efforts des pays dans leur lutte contre la pauvreté et la marginalisation et favorise la promotion de la sécurité alimentaire et de la nutrition. En sa qualité d’agence spécialisée des Nations Unies chef de file des efforts internationaux vers l’élimination de la faim, les conseils techniques et l’assistance coordonnée de la FAO sur le terrain permettent à la sous-région de réaliser un grand nombre des principaux engagements et objectifs mondiaux.

Les activités prioritaires de la FAO visent à accélérer, sur une base durable, le taux de croissance de la productivité agricole et améliorer la compétitivité du secteur, pour renforcer la sécurité alimentaire et faire reculer la pauvreté, tout en préservant les ressources naturelles, dans le cadre d’une action de grande envergure sensible aux questions de parité.

La visite du Directeur général sera également l’occasion de présenter le Projet Sahel issu du partenariat de la FAO et de l’Union européenne et dont l’objectif principal est de renforcer la résilience des populations agropastorales transfrontalières aux crises alimentaires.

Le Directeur général profitera également de sa présence pour visiter le port de Dakar avec le Ministre de la pêche et de l’économie maritime, Aminata Mbengue Ndiaye, et le Directeur général du port, Aboubacar Sedikh Beye, pour évaluer la mise en œuvre del’Accord relatif aux mesures de l’État du Port auquel le Sénégal est partie depuis 2017 pour lutter contre la pêche illégale.

La présence de la FAO dans la sous-région, en particulier au Sénégal, souligne la détermination de l’Organisation à soutenir l’intensification des efforts du pays pour respecter ses engagements en matière de développement. Le Directeur général a été invité à rencontrer le président du pays, Son Excellence Macky Sall, pour discuter plus en détail de la collaboration de la FAO et du Sénégal.

Les 15 pays d’Afrique de l’Ouest incluent le Bénin, le Burkina Faso, le Cabo Verde, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, et le Togo.

Source : http://www.fao.org/africa/news/detail-news/fr/c/1191826/

FAO l’Afrique de l’Ouest

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR