BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

L’ONUDC célèbre la Journée mondiale contre la traite des personnes

L’Afrique de l’Ouest est une région affectée par la traite des personnes et le Sénégal n’est pas épargné par ce phénomène. Si la traite peut prendre plusieurs formes, comme l’exploitation sexuelle, la servitude domestique, le travail forcé, le prélèvement d’organes, la mendicité des enfants reste la forme la plus visible au Sénégal. En effet, des milliers d’enfants, communément appelés « talibés », sont poussés à mendier dans les rues sous le prétexte de leur formation au sein d'écoles coraniques (daaras).

A l’occasion du 30 juillet, Journée Mondiale contre la traite des personnes, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a organisé, en partenariat avec la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes (CNLTP), les ONGs DIADEM et France Terre D’Asile ainsi que les communes de Diameguene, Gueule Tapée Fass Colobane, Médina, Pikine-Nord et Sicap Mbao un forum communautaire de sensibilisation sur la traite des personnes.

Cet événement s’est déroulé au Théâtre de verdure de Pikine Nord et a rassemblé plus de 400 participants, essentiellement des femmes et des jeunes des différentes communes impliquées. A la suite des présentations faites par les acteurs intervenant sur la question de la traite au Sénégal, le grand public a pu acquérir une meilleure connaissance des dangers liés à la traite des personnes, notamment s’agissant de l’exploitation aux fins de travail domestique, de l’exploitation sexuelle et de la mendicité forcée.

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la Campagne Cœur Bleu, une initiative internationale de sensibilisation sur le phénomène de la traite des personnes. Cette année, le thème choisi par l’ONUDC « Traite des personnes : Appelez votre Gouvernement à l’action », souligne l’importance de l’engagement de l’Etat dans la protection des victimes et la poursuite des trafiquants.

Dans son discours d’ouverture, le maire de Pikine Nord, M. Amadou Diarra, a d’ailleurs rappelé la place de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et des protocoles s’y rapportant, pour prévenir la traite, punir les trafiquants et protéger les victimes.

Le gouvernement du Sénégal a ratifié ces textes internationaux en 2003 et est également engagé dans le projet « Zéro Mendicité » lancé par l’ONUDC en 2014 avec l’appui financier de l’USAID. En effet ce projet vise à mettre en œuvre des actions locales dans le but de réduire et d’éliminer la mendicité infantile dans quatre municipalités de Dakar. En 2016, à la suite de la décision du Président de la République du Sénégal, plus de 1500 enfants talibés ont été retirés de la rue et, au travers de subventions distribuées par l’ONUDC à certaines organisations comme l’Empire des Enfants, UNIVERS’Elles et Action Enfance Sénégal, 300 enfants ont été placés dans des structures de prise en charge adéquates.

Dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes, l’ONUDC se tient aux côtés de l’Etat du Sénégal afin d’atteindre les objectifs de développement durables 8, 10 et 16 pour lesquels il s’est engagé.

En effet, les cibles 8.7 visant à « prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite d’êtres humains, interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats et, d’ici à 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes » et 16.2 visant à « mettre un terme à la maltraitance, à l’exploitation et à la traite, et à toutes les formes de violence et de torture dont sont victimes les enfants », sont particulièrement prises en compte afin de promouvoir une société pacifique et inclusive au service du développement durable du Sénégal.
Ainsi, la célébration de la Journée mondiale contre la traite des personnes vient compléter d’autres activités déjà mises en place dans le cadre de le Stratégie régionale de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants (2015 – 2020) de l’ONUDC et plus largement dans le cadre du Programme régional pour l’Afrique de l’Ouest (2016 – 2020) de l’ONUDC.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR