BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Présentation du Plan de Soutien des Nations Unies pour le Sahel, par la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unies Mme Amina J. Mohammed, ce 30 Juin à Nouakchott.

En marge du 31ème Sommet de l’Union Africaine qui se tient à Nouakchott, Mauritanie, la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unies Mme Amina J. Mohammed va lancer ce samedi 30 juin le Plan de Soutien des Nations Unies pour le Sahel, intitulé « Sahel, terre d’opportunités ». Le lancement aura lieu durant une Réunion de Haut Niveau sur le Sahel, organisée par le gouvernement de Mauritanie.

Pourquoi un plan de soutien au Sahel ?

Le Sahel, vaste région africaine semi-aride séparant le désert du Sahara au nord et les savanes tropicales au sud, est autant une terre d’opportunités que de défis. Il est doté de ressources humaines et naturelles abondantes, offrant un énorme potentiel de croissance rapide. Pourtant, il y existe des défis — environnementaux, politiques et sécuritaires — profondément enracinés, qui peuvent nuire à la prospérité et la paix. L’objectif global du Plan de soutien de l’ONU au Sahel, qui cible 10 pays (Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal,Tchad), consiste à intensifier les efforts pour accélérer la prospérité partagée et la paix durable dans la région. Le plan met en lumière les potentiels énormes du Sahel et ses atouts en termes de ressources naturelles, tourisme et culture, … Il vise à mobiliser des ressources publiques et à générer des investissements privés dans les 10 pays pour soutenir les efforts et les initiatives en cours des gouvernements, des organisations internationales et régionales et d’autres.

Le Plan s’articule autour des six domaines prioritaires suivants :
i. Coopération transfrontalière
ii. Prévention et maintien de la paix
iii. Croissance inclusive
iv. Action pour le climat
v. Énergie renouvelable
vi. Autonomisation des femmes et des jeunes

Les femmes, les jeunes et la création d’emplois seront concernés par l’ensemble des domaines et interventions prioritaires, dans le but de renforcer la gouvernance, améliorer la sécurité et la résilience, ainsi que de promouvoir une approche plus intégrée pour aborder le lien entre l’humanitaire, la sécurité et le développement comme une stratégie permettant d’accélérer la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Avec 64,5% de sa population ayant moins de 25 ans, Le Sahel est l’une des régions les plus jeunes du monde. Par conséquent, les investissements dans l’éducation et la formation professionnelle peuvent drainer des dividendes démographiques importants. Le Sahel est doté de potentiels important en énergies renouvelables, et a plus de capacité de production d’énergie solaire que les autres régions du monde.

Les pays de la région sont encouragés d’adopter, avec l’appui des partenaires internationaux, les mesures nécessaires pour la mise en oeuvre du Plan de Soutien.

La Réunion de Haut Niveau de ce 30 juin à Nouakchott sera marquée par la présence des hautes personnalités suivantes : M. Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine (à confirmer), M. Ibn Chambas, le Représentant spécial du Secrétaire Général pour l’Afrique de l’Ouest, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères République du Niger, Présidence du G5 Sahel, M. Ibrahim Thiaw, Conseiller spécial du Secrétaire Général pour le Sahel, ainsi que plusieurs ministres des pays de la région.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR