WELCOME AT UN | YOU ARE AT HOME
| English | Français

United
Nations System
in Senegal

Journée nationale sur le Codex au Sénégal : Réflexions sur l’utilisation des aflatoxines et de l’histamine

Les acteurs de la Sécurité Sanitaire des Aliments invités à appliquer les normes Codex 26 février 2019, Dakar - En 2018, La Commission du Codex Alimentarius (CAC) a traité de questions essentielles pour le Sénégal notamment les limites maximales des aflatoxines dans les arachides et les plans d’échantillonnage pour l’histamine dans les produits à base de poissons.

Lors de la célébration de la Journée nationale sur le Codex Alimentarius, le 31 janvier 2019, le Comité National du Codex a réuni des représentants d’institutions nationales, de départements ministériels, d’universités et de centres de recherche, de laboratoires d’analyses d’aliments, d’organisations professionnelles, d’associations de défense des intérêts des consommateurs, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers pour échanger sur les travaux de la CAC afin d’assurer un meilleur suivi des conclusions.

A l’issue de leurs travaux, les participants ont exprimé le besoin de renforcer la communication et le plaidoyer pour la mise en œuvre du code d’usage pour la prévention et le contrôle des aflatoxines dans les arachides au niveau national. Ils ont proposé de poursuivre la réflexion sur les plans d’échantillonnage pour le contrôle de l’histamine, en rapport avec les membres du Comité technique («Hygiène alimentaire» et «Méthodes d’analyses et d’échantillonnage», les laboratoires et les industriels). Les parties prenantes ont aussi prévu de mener des campagnes de sensibilisation sur l’impact de l’exploitation du pétrole sur la qualité des poissons.

A l’ouverture de la rencontre, le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Elevage et des productions animales, Cheikh Tidiane Diop, a déploré la «faible utilisation de normes du Codex au niveau national» et souligné que la Sécurité sanitaire des aliments, qui «incombe aux autorités publiques, est une responsabilité partagée avec le secteur privé et les associations de défense des consommateurs».

L’Associé au Programme à l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Sénégal, Ibrahima Faye a souligné qu’ «en plus de la disponibilité, il faut assurer aux populations un accès à des aliments sains et nutritifs».

Le Conseiller Technique du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Boubacar Gueye, a, pour sa part, estimé que «l’approche multisectorielle de la Sécurité Sanitaire des Aliments résidera dans la volonté et l’engagement des différents acteurs à travailler de manière coordonnée le long de la chaîne alimentaire».

Cette journée nationale sur le Codex a été soutenue par la FAO au Sénégal, dans le cadre de son projet «Amélioration des capacités de surveillance intégrée et de réponse aux urgences de Sécurité Sanitaire des Aliments au Sénégal et au Burkina Faso», financé par la Coopération luxembourgeoise.

FAO au Sénégal

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR