BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Journée Mondiale de l’Alimentation 2017 : Articuler agriculture et développement rural pour relever les défis de la migration

Le 16 octobre 2017, le Sénégal a célébré la Journée mondiale de l’alimentation (JMA), à l’instar de la communauté internationale, sur le thème « Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural. » Organisée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural, à travers la Direction de l’Agriculture (DA), en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Gouvernance de la région de Sédhiou, la cérémonie officielle s’est tenue dans la commune de Sédhiou et a réuni plus de 300 personnes.

Présidant la cérémonie officielle, le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des Organisations paysannes, Moustapha Lô Diatta, a soutenu que « le défi est de trouver la meilleure articulation entre les transferts des migrants et les programmes et les projets locaux de développement notamment dans les secteurs agricoles ». Espérant qu’il y aura une prise de conscience collective sur les méfaits de la migration aussi bien interne qu’externe, le ministre a estimé qu’il faut continuer les investissements dans l’agriculture pour maintenir les jeunes dans les zones rurales et les appuyer en matériels agricoles.

De son côté, le Représentant par intérim de la FAO au Sénégal, Reda Lebtahi, a soutenu qu’« il est essentiel, lorsque le contexte sécuritaire le permet, de créer des opportunités permettant aux populations rurales, en particulier aux jeunes, de développer leurs territoires, afin de faire face aux crises migratoires ». Il a ajouté qu’en tant que partenaire au développement du Sénégal, la FAO est convaincue que toute stratégie visant à relever les défis liés à la migration devra prendre en compte l’agriculture et le développement rural comme parties intégrantes de la réponse globale à la migration.

La cérémonie officielle a été précédée d’une visite de trois sites : (i) l’exploitation piscicole dans le Domaine Agricole Communautaire (DAC) de SEFA où la FAO a apporté un soutien technique à travers le renforcement des capacités des jeunes exploitants de la ferme ; (ii) le périmètre rizicole dans la Vallée de Samiron exploité par des femmes ; (iii) la ferme avicole intégrée à Goudiabia tenue par un ancien émigré qui a investi dans son terroir. Le choix de ces trois sites a été justifié par le thème de la JMA 2017. À travers ces initiatives, les autorités locales de la région de Sédhiou ont voulu montrer qu’il est possible de relever les enjeux de la migration, en créant des conditions qui permettent aux ruraux, notamment aux jeunes, de rester sur place et de disposer de moyens d’existence plus résilients.

Promouvoir un développement durable et inclusif

La JMA 2017 a permis à la fois de mettre en lumière des réalisations et des efforts accomplis par le Gouvernement de Sénégal et ses partenaires au développement dans la région de Sédhiou, tout en mettant en évidence l’importance de sonder le potentiel des migrations pour le développement, en particulier en termes de sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté.

En tant que partenaire au développement, la FAO encourage les investissements dans la sécurité alimentaire et le développement rural durable afin de créer les conditions qui permettront aux individus et aux jeunes, en particulier, de ne plus se sentir contraints d’abandonner leurs terres en quête d’une vie meilleure. En effet, en co-présidant le Groupe mondial sur la migration (GMG), avec l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), la FAO travaille à l’adoption, d’ici fin 2018, du Pacte mondial pour des migrations sûres, régulières et ordonnées.

Plus d’information :
Célébration de la JMA au Sénégal
Site web de la JMA 2017

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR