BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) organise ce mardi 6 décembre son atelier de restitution et de partage de l’Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement (ICMD), au sein du Centre d’Information des Nations Unies.


Depuis deux ans, l’OIM travaille avec les autorités locales du Sénégal pour trouver de nouvelles manières de mieux accompagner les migrants dans leur territoire d’origine : de la mobilisation de la diaspora à l’accompagnement au retour et en passant par l’intégration des migrants dans la planification des plans de développement locaux. L régions de Diourbel, Sedhiou, Louga, Thiès et Kaolack ont effectué d’énormes avancées dans la prise en compte des enjeux migratoires avec des résultats durables dans l’engagement des élus et acteurs locaux envers leurs migrants.
Ces initiatives portées par les Agences Régionales de Développement et leurs partenaires locaux (Grdr, Groupe Teranga Rewmi…) sont présentes à Dakar ce 6 décembre, pour présenter leurs pratiques. Ils présenteront leurs résultats aux Ministères du Sénégal, à la société civile dakaroise et aux acteurs de la coopération internationale. Au programme : tables rondes thématiques sur les différentes dimensions de la migration et du développement, rencontres directes entre acteurs nationaux et acteurs locaux, et définition de pistes de pérennisation communes.
« Il ne s’agit pas d’un évènement de clôture ou de visibilité, précise Jo-Lind Roberts Sene, Chef de mission de l’OIM, mais bien d’une étape importante où le niveau local rencontre le niveau national, pour mettre en commun des solutions qui ont prouvé leur efficacité pour les migrants ».
L’objectif de cet évènement est de mettre en valeur les expériences réussies au niveau des territoires, qui ont eu un impact direct pour mieux associer migration et développement. A partir des échanges entre les participants, les prochaines priorités pour le pays en matière de migration et développement seront définies, et servir d’orientation et de pistes de partenariats à l’échelle des territoires ou du pays dans son ensemble. L’OIM, et les agences partenaires des Nations Unies, grâce à ce programme financé par l’Union Européenne et la Direction pour le Développement de la Suisse, agissent ainsi pour une meilleure gestion de la migration, et pour maximiser ses impacts bénéfiques, et ce à toutes les échelles.

Contact  :
Yvain Bon, Point Focal ICMD ybon@iom.int
www.migration4development.org/fr

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR