BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Engager les jeunes journalistes contre les VBG au Sénégal

Le Bureau de l’Unesco à Dakar mobilise les jeunes étudiants et étudiantes des écoles de formation en communication et journalisme pour la prévention des violences faites aux femmes et aux filles. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de l’appui à la mise en œuvre du Plan d’action national de lutte contre les Violences Basées sur le Genre.

Engager les jeunes dans la lutte contre les violences basées sur le genre, est l’objectif d’un atelier organisé dans les locaux de l’Unesco à Dakar jeudi, 04 juillet 2019. C’est une cinquantaine (54 exactement) de jeunes étudiants (dont 28 filles), venus de quatre établissements (CESTI, ISEG, ETICCA, et ENSUP Afrique) qui y ont pris part.

Conduite par l’Unesco en partenariat avec le Réseau International des Femmes (RIF), dans le cadre du projet « Prévenir la violence et promouvoir l’égalité de genre à travers les médias au Maroc et au Sénégal », financé par le Gouvernement d’Espagne, la formation avait pour but de renforcer les capacités de jeunes étudiants et étudiantes en communication et journalisme sur la problématique des VBG afin de susciter leur participation à la construction des messages et contenus innovants pour sensibiliser la population et, en particulier, les jeunes.

Au sortir de cet atelier, tous les jeunes ont pris l’engagement de participer à la lutte contre les VBG au Sénégal. Ainsi ils ont décidé de produire des contenus audios (reportages), vidéos (reportages, capsules, courts-métrages, slam), presse (articles), dessins, photos, afin de dénoncer à leur manière, les violences faites aux femmes et aux filles. C’est donc un total de 22 contenus que les jeunes s’apprêtent à réaliser.

Les productions réalisées par ces jeunes feront l’objet d’une présentation publique prévue en août 2019. A la suite de cette présentation, les participants entendent donner de la voix à cette lutte à travers notamment la vulgarisation de leurs productions sur les plateformes qu’offrent les nouvelles technologies de l’information et de la communication (réseaux sociaux, blogs, médias online, médias traditionnels, etc.) ; une manière de prévenir les violences basées sur le genre et de contribuer à enrayer le phénomène au Sénégal.

UNESCO à Dakar

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR