BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Dialogue technique sur l’intégration de l’ODD4 dans le Plan sectoriel de l’éducation au Mali

Le deuxième atelier de dialogue technique sur l’intégration de l’ODD4-Education 2030 s’est tenu du 11 au 13 juillet 2017 à Bamako. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’appui de l’UNESCO (Bureaux de Dakar et de Bamako en collaboration avec l’IIPE-Pole de Dakar) au développement du nouveau programme décennal de développement de l’éducation (PRODEC2) au Mali. Bénéficiant d’un fort engagement de la part des cadres des différents ministères, la rencontre a réuni une soixantaine de participants, dont les équipes des trois ministères en charge de l’éducation, la société civile, et les partenaires.

Faisant suite à un premier atelier organisé en mars 2017, cette rencontre a permis de mettre en lien les résultats de l’analyse sectorielle avec le Cadre d’Action de l’ODD4-Éducation 2030. L’élaboration du PRODEC2 coïncidant avec l’engagement du Mali vers la nouvelle vision de l’éducation 2030, il s’agit d’une opportunité unique pour le pays de mener une réflexion de fond sur l’avenir de son système éducatif, en particulier sur sa pertinence, et de repenser l’éducation à travers le prisme de l’apprentissage tout au long de la vie. L’UNESCO et ses partenaires accompagnent ses Etats membres dans l’intégration et la mise en œuvre de l’ODD4-ED2030 dans les plans sectoriels nationaux dans le cadre de l’appui du Groupe régional de coordination sur l’ODD-ED2030 en Afrique de l’Ouest et du Centre (GRC4-AOC).

Pendant l’atelier, des travaux de groupes ont permis aux participants de discuter des causes de quelques défis clés qui se dégagent du diagnostic sectoriel, parmi lesquels figurent (i) le non-achèvement du cycle fondamental, (ii) la faible qualité et pertinence de l’enseignement-apprentissage y compris des enseignants, (iii) l’inefficience dans l’utilisation des ressources publiques, (iv) le faible lien entre l’éducation/la formation et le monde du travail et (v) le manque de développement du système d’éducation alternatif et des passerelles. Ils ont ensuite été amenés à identifier, en s’inspirant de l’agenda 2030, des solutions appropriées à considérer dans le cadre du PRODEC2.

De façon générale, le renforcement des échanges entre les différents acteurs de l’éducation initié en mars et confirmé par cet atelier permettra d’alimenter le dialogue politique autour de l’élaboration du PRODEC2 avec l’appui de l’UNESCO.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR