BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

De nouvelles avancées pour la sauvegarde du patrimoine vivant au Sénégal

Le Sénégal a procédé le 2 septembre 2019 à la cérémonie officielle de restitution des éléments de son patrimoine culturel immatériel inventoriés pendant ces dix derniers mois, avant de consacrer le reste de la semaine à une formation sur l’élaboration des plans de sauvegarde qui s’est tenue à Dakar.

L’appui technique accordé au Sénégal par le Fonds d’assistance internationale du comité intergouvernemental de sauvegarde du PCI continue de porter ses fruits. 59 éléments du PCI ont été inventoriés lors d’une cérémonie officielle de restitution qui s’est tenue à Dakar en présence du Ministre de la Culture et de la Communication, du Grand Serigne de Dakar ainsi que du Directeur du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. Cet aboutissement a également été l’occasion de rappeler l’importance du patrimoine culturel immatériel, comme l’a souligné M. Abdoulaye Diop, Ministre de la Culture et de la Communication : « Les pratiques sociales et rites initiatiques, les éléments festifs qui règlent le cycle de la vie, les savoirs et savoir-faire, les traditions orales constituent le socle de la formation de notre identité culturelle ».

Ces éléments inventoriés avec la participation des communautés à travers l’ensemble du territoire permettent d’esquisser toute la richesse du patrimoine sénégalais, comme le reflètent les mots d’Abdoulaye Makhtar Diop, Grand Serigne de Dakar : « A travers cet inventaire du patrimoine culturel immatériel, c’est la diversité de toutes les communautés qui est magnifiée et qui aura la chance d’être sauvegardée demain ». Mais ceci reste une première étape et celle-ci a permis d’enclencher l’élaboration de plans de sauvegarde.

C’est à ce titre que, du 3 au 7 septembre, des directeurs et associés des centres culturels régionaux ainsi que des acteurs clés du monde de la culture ont participé à un atelier de formation approfondie sur l’élaboration de plans de sauvegarde du PCI. Accompagnés par M. Sidi Traoré, expert facilitateur de la Convention 2003, les participants issus des 14 régions administratives du Sénégal se sont familiarisés avec la méthodologie d’élaboration et la structure des plans de sauvegarde, avant de passer à une mise en pratique autour de trois éléments retenus dans le cadre de l’Assistance Internationale. Il s’agit du Fiiffiire, pratique festive de la région de Matam autour de la chasse aux caïmans, du Moonde, rituel de la région de Kolda pour invoquer une protection contre le mal et le développement du troupeau et du Sogoni, ensemble de masques mythiques et mystiques des communautés Mandingue et Bambara de Dar El Salam de la région de Tambacounda.

Au-delà de ces travaux, la rencontre a également permis de susciter des réflexions autour de l’intégration des éléments du PCI dans l’Éducation. Le patrimoine vivant apparaît comme une ressource riche qui permet d’adapter les contenus pédagogiques au contexte local et c’est dans cette logique que des écoles pilotes seront impliquées dans le déploiement des plans de sauvegarde élaborés.

UNESCO à Dakar

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR