BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Dakar, point de rencontre sur l’avenir des villes sub-sahariennes

Forum de Dakar sur le « Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan » Du 20 au 22 septembre 2016, les villes de Dakar (Sénégal) et de Milan (Italie) organisent un forum sur le « Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan », avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’ONG ACRA. Financée par l’Union Européenne, dans le cadre du projet “Food Smart City For Development”, cette rencontre réunira quelques-unes des villes d’Afrique signataires du pacte : Abidjan (Côte d’Ivoire), Alger (Algérie), Brazzaville (République du Congo), Douala (Cameroun), N’Djamena (Tchad), Niamey (Niger), Nouakchott (Mauritanie) et Dakar (Sénégal), ainsi que d’autres partenaires internationaux.

L’objectif de cette rencontre est de mieux faire connaître le pacte auprès des partenaires concernés. Il s’agit aussi de recenser et partager les bonnes pratiques qui sont mises en œuvre au niveau local pour faire face aux défis liés à l’urbanisation, de mettre en évidences les difficultés rencontrées, et d’identifier les solutions possibles pour les surmonter. Ceci permettra également d’examiner le processus d’action dans le contexte du Pacte.
La FAO engagera notamment une discussion avec les participants sur l’opportunité d’un mécanisme de coopération sud-sud, centré sur les villes, et tout particulièrement les villes africaines, pour soutenir la mise en œuvre du Pacte.
Les échanges permettront enfin de sensibiliser les acteurs sur les risques induits des effets du changement climatique et les actions alternatives efficaces possibles. L’un des principaux résultats attendus est d’ailleurs la définition d’une position commune des villes africaines citées, en prévision du forum de Rome, qui se tiendra le 14 octobre, lors de la Journée mondiale de l’alimentation.

A propos du Pacte de politique alimentaire urbaine

En octobre 2015, les maires de ces villes ont tous adhéré au “Pacte de Milan sur les politiques alimentaires en milieu urbain”, le premier protocole international invitant les villes à développer des systèmes alimentaires durables à même de garantir une alimentation saine et accessible pour tous, de protéger la biodiversité et de réduire le gaspillage alimentaire.

Lors de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation à l’Expo de Milan 2015, ce Pacte avait été présenté au Secrétaire général des Nations Unies. Cette année, le siège de la FAO abritera une rencontre internationale des maires signataires, afin de discuter des efforts de collaboration à déployer pour développer des systèmes alimentaires durables dans les villes du monde entier et de partager leurs expériences et les meilleures pratiques.

La FAO soutient le Pacte de Milan sur les politiques alimentaires en milieu urbain en contribuant à la formulation d’indicateurs pour l’évaluation de l’impact du Pacte et à l’échange des meilleures pratiques entre les villes. Le projet Microjardins de la Ville de Dakar, mis en œuvre avec la ville de Milan, la coopération italienne et l’ONG Acra constitue un exemple de ces bonnes pratiques. La FAO a également signé une lettre d’entente avec la ville de Milan afin d’accompagner ces efforts.

Quels sont les enjeux ?

Dans la plupart des villes, le taux de pauvreté est en augmentation et un nombre croissant de citadins éprouvent des difficultés pour accéder à la nourriture dont ils ont besoin chaque jour. Dans de nombreux pays en développement, les pauvres des villes dépensent 60% ou plus de leurs revenus pour l’alimentation.
Les difficultés proviennent du manque d’espaces et d’équipements pour assurer la production due, mais aussi d’infrastructures pour transporter la nourriture de leurs zones de production jusqu’aux centres urbains. Les longues distances, les routes en mauvais état et les encombrements urbains provoquent des pertes de produits alimentaires pendant la manutention et le transport vers les centres de commercialisation et de consommation. Les effets du changement climatique participent également à l’accroissement de la vulnérabilité des villes.
Les pays en développement doivent donc aujourd’hui relever un double défi. D’un côté, la faim qui s’étend, et de l’autre, la croissance rapide du nombre de personnes atteintes d’obésité, de diabète, de maladies cardio- vasculaire et d’autres maladies liées à des régimes alimentaires non adéquats.

Plus d’informations :
• A propos du Food Smart City For Development
• Journée mondiale de l’alimentation : « Le climat change. L’alimentation et l’agriculture aussi »
• « Exposition universelle de Milan, le microjardinage à l’honneur »

Contacts :
Yacine Cisse, Yacine.Cisse@fao.org (+221) 77 245 64 46

Technical contact
Wilfried Baudoin (AGPM), Wilfried.Baudoin@fao.org
Thierry Giordano (OPCP), Thierry.Giordano@fao.org
Cristina Alderighi (South-South Cooperation), Cristina.Alderighi@fao.org

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM