BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Conférence humanitaire d’Oslo pour le Nigeria et la région du lac Tchad 24 février 2017

La Conférence humanitaire d'Oslo sur le Nigeria et le bassin du lac Tchad se tiendra le 24 février 2017. Elle sera co-organisée par la Norvège, l'Allemagne et le Nigeria, avec le support du bureau du Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, Toby Lanzer, et d'OCHA. Un evénement de la société civile aura lieu le 23 février, organisé par les principales ONG norvégiennes (dont CARE Norvège, Norwegian Church Aid, Norwegian Refugee Council et Save the Children Norway).

Contexte
De violents conflits et des souffrances humaines ont marqué ces dernières années la région autour du bassin du lac Tchad, qui comprend le nord-est du Nigeria et certaines parties du Niger, du Tchad et du Cameroun. Les raids et les attentats suicides de Boko Haram ciblant la population civile empêchent celle-ci d’accéder aux services essentiels, détruisent les infrastructures vitales et causent de nombreux traumatismes. S’ajoutant aux difficultés économiques, ces exactions ont épuisé la capacité de la population à faire face à l’adversité. Au Nigeria, 26 millions de personnes habitent les régions les plus affectées. Selon les Plans de Réponse Humanitaire 10,7 millions de personnes dans les régions les plus affectées au Cameroun, au Niger, au Nigeria et au Tchad ont besoin d’assistance vitale. Plus que 7 millions de personnes, dont la majorité des enfants, font face aux problèmes de sécurité alimentaire. Le nombre de personnes déplacées dans la région a triplé au cours des deux dernières années, atteignant aujourd’hui 2,3 millions.
La crise humanitaire qui prévaut dans le nord-est du Nigeria et dans la région du Lac Tchad est passée largement inaperçue en 2016. La crise a maintenant atteint de graves proportions qui requièrent une réaction immédiate et ferme.
Pour cette raison, la Norvège, l’Allemagne, le Nigeria et les Nations Unies ont décidé d’organiser la Conférence humanitaire d’Oslo pour le Nigeria et la région du lac Tchad, qui aura lieu le 24 février prochain. L’urgence de la situation exige des mesures rapides et énergiques pour fournir une aide humanitaire aux personnes en détresse et éviter une crise prolongée.

Objectif

L’objectif de la Conférence est de s’attaquer à la crise humanitaire urgente au Nigeria et dans la région du lac Tchad, conformément aux Plans de Réponse Humanitaire et aux appels en ce sens en faveur des pays et régions touchés. La Conférence d’Oslo soulignera non seulement le besoin d’une réaction immédiate à la crise, mais encore la nécessité d’encourager la résilience, le développement au à moyen et long termes, et de trouver des solutions durables pour les populations affectées.

Les résultats escomptés sont :

• une sensibilisation accrue des responsables politiques à la crise humanitaire grave dans la région
• des contributions financières pour faire face aux besoins humanitaires urgents
• des déclarations de soutien politique à la région
• une prise de conscience accrue de la complexité de la crise et du besoin à la fois d’une aide d’urgence et de solutions de développement à moyen et long termes

La conférence se focalisera sur trois grands thèmes : la sécurité alimentaire, la protection humanitaire et l’accès à l’aide, et l’éducation dans les situations d’urgence.
Les taux de famine et de malnutrition dans la région sont alarmants, suite à des années de conflit qui ont empêché la population de cultiver leurs terres. L’aide alimentaire et le soutien à la production agricole familiale sont essentiels pour la sécurité alimentaire à court et à long termes.

Les besoins de protection restent considérables, en particulier pour les populations vulnérables, notamment les femmes et les enfants. Cependant, un grand nombre de personnes en difficulté ne reçoivent toujours pas d’aide humanitaire, en raison des problèmes d’accès. Il est donc capital d’améliorer la protection et l’accès à l’aide humanitaire.

Les attaques visant l’éducation ont été au cœur du conflit, comme le reflète le nom de Boko Haram, traduit par « l’éducation occidentale est un péché ». Plus de 1200 écoles ont été détruites, affectant 3 millions d’écoliers. L’éducation est un droit humain fondamental, elle est aussi la base du bon fonctionnement d’une société. Il est donc essentiel de fournir une éducation.

L’égalité des sexes sera un thème commun à toutes les séances. Les débats thématiques aborderont également les moyens de répondre aux besoins des femmes et des hommes, des filles et des garçons. Une attention particulière sera accordée à la protection contre les violences sexuelles ainsi qu’au rôle moteur des femmes dans la définition de solutions à long terme.

Autre événement

Une conférence de la société civile, organisée par la société civile norvégienne, se
tiendra le 23 février, la veille de la Conférence humanitaire d’Oslo, dans le même lieu.
L’objectif de la conférence de la société civile sera d’offrir des analyses et de mettre en évidence les défis et les opportunités liés aux thématiques de la Conférence d’Oslo. Le programme de la conférence de la société civile sera accessible sur le site Internet de la conférence.

Deux événements parallèles, sur Les réponses durables de santé pendant les crises, et Réponse et réhabilitation pour des solutions durables seront organisés dans l’après-midi du 23 février. Les événements parallèles apporteront de l’attention sur les défis et les difficultés de la région, et renforceront le lien vital entre l’aide humanitaire et le
développement.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM