BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Clôture de la Semaine Nationale de l’Enfant à Toubacouta

Les activités de la 30ème édition de la Semaine Nationale de l’Enfant (SNE) commémorant la journée de l’enfant africain et mises en œuvre par le Ministère de la Bonne Gouvernance et de la protection de l’Enfance ont été clôturées le mardi 17 juillet à Toubacouta.

Le choix de Toubacouta comme lieu symbolique de la clôture de la semaine nationale de l’enfant est en lien avec le souvenir du naufrage survenu à Bettenty il y a un an. Pour mémoire, ce naufrage avait occasion le décès de 19 femmes. En outre, Toubacouta est l’une des zones pourvoyeuses de nombreux enfants Talibés que l’on retrouve à Dakar et Mbour.

La cérémonie de clôture a offert l’occasion aux autorités nationales et locales ainsi qu’aux partenaires au développement de rappeler les engagements nationaux pris pour la protection des enfants tout en saluant les acquis et en mettant en exergue les défis à relever.

Alors que la Ministre de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’enfant a souligné la responsabilité de chacun pour mettre fin à la mendicité des enfants, Madame Laetitia Bazzi Chef de la section Protection de l’enfant de l’UNICEF Sénégal a rappelé que " la richesse d’une nation dépend de la façon dont elle traite ses enfants, et de l’attention qu’elle leur porte….Chaque enfant de Toubacouta comme chaque enfant du Sénégal devrait pouvoir grandir avec ses parents et bénéficier de leur affection, chaque enfant devrait pouvoir apprendre avec la bienveillance de ses enseignants et maitre coraniques, de même que chaque enfant devrait pouvoir être protégé par la communauté, et chaque enfant devrait pouvoir accéder aux services sociaux de bases disponibles".

Tout en félicitant le Gouvernement pour les actions et mesures prises récemment pour mieux protéger les enfants, en particulier les enfants Talibés, l’UNICEF reste préoccupé de la situation des nombreux enfants laissés pour compte. En effet, selon les statistiques au Sénégal : près d’un enfant sur deux (en âge de fréquentation de l’école – moyenne entre taux net école primaire et taux net école secondaire) ne fréquente pas l’école, près d’un enfant sur trois n’est pas enregistré à l’état civil, près d’une fille de moins de quinze ans sur sept est excisée, près d’une fille sur trois est mariée avant l’âge de 18 ans, et des milliers d’enfants sont exposés à la mendicité et/ou la violence.

Le Gouvernement et les organisations de la société civile, avec les partenaires techniques et financiers, ont pris l’engagement d’intensifier leurs efforts pour améliorer la protection des enfants.

L’UNICEF réitère sa disponibilité à appuyer les efforts nationaux de protection des enfants. Et Madame Laetitia Bazzi de préciser que : « il est de la responsabilité de chaque acteur d’œuvrer pour que chaque enfant sur le sol sénégalais ait les mêmes chances de se réaliser en tant qu’être humain et de contribuer un jour au développement du pays ».

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR