BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Célébrations de la Journée Mondiale des Enseignants en Afrique de l’Ouest, 5 octobre 2016.

La Journée mondiale des enseignants (JME), célébrée chaque année le 5 octobre depuis 1994, commémore l'anniversaire de la signature en 1966 de la Recommandation UNESCO/OIT concernant la condition du personnel enseignant. La Recommandation de 1966, ainsi que la Recommandation de 1997 concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, constituent le cadre de référence mondial principal pour les questions liées au personnel enseignant.

Les éducateurs ont un rôle essentiel pour offrir aux enfants, où qu’ils soient, une éducation de qualité. Le nouvel objectif mondial de l’éducation, l’ODD 4, qui est au centre du programme pour l’éducation 2030, invite à veiller à ce que tous « puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Cela est possible si on investit dans le recrutement, l’accompagnement et l’autonomisation des enseignants.

L’Institut de statistique de l’UNESCO estime que pour parvenir à l’enseignement primaire universel d’ici 2020, les pays devront recruter 10,9 millions d’enseignants du primaire au total. Selon les données de l’ISU, dans 32 des 94 pays dans le monde pour lesquels on dispose de données, moins de 75 % des enseignants du primaire auraient été formés selon les normes nationales en 2013. Plus de la moitié de ces pays (18 sur 32) se situent en Afrique subsaharienne, où moins de la moitié des enseignants dans les classes en Angola, au Bénin, en Guinée équatoriale, en Guinée-Bissau, à Madagascar, au Niger, au Sénégal et au Soudan du Sud sont formés.

À l’occasion de la deuxième Journée mondiale des enseignants depuis l’adoption de l’agenda pour l’éducation en vue du développement mondial, les pays couverts par l’UNESCO en Afrique de l’Ouest organiseront différentes activités afin de sensibiliser et promouvoir le travail des enseignants. Ces activités auront comme objectif de souligner et reconnaître l’importance du travail des enseignants pour l’apprentissage des enfants. Leur engagement continu dans l’enseignement est critique dans nos sociétés du savoir et permet aux jeunes garçons et filles, hommes et femmes d’acquérir les savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaires pour leur autonomisation et pour contribuer au développement de leur communauté et du monde qui les entoure.

Burkina Faso

Au Burkina Faso la Commission Nationale pour l’UNESCO, en collaboration avec les syndicats des enseignants des ministères en charge de l’éducation organiseront un cross et un débat télévisé. Le cross, d’une durée de deux heures, a pour objectif de sensibiliser les uns et les autres pour une année scolaire apaisée. L’événement va regrouper les autorités en charge de l’éducation, les syndicats des enseignants, les personnels d’éducation, les élèves et les étudiants, l’association des parents d’élèves, les Organisations de la Société Civile œuvrant dans le domaine de l’éducation, la commission éducation de l’Assemblée nationale et la commission nationale de l’UNESCO. Le débat télévisé, avec comme thème la « mise en œuvre des propositions faites par les différentes structures dans le cadre de la lutte contre la violence en milieu scolaire pour une année scolaire apaisée » a pour objectif de partager les expériences individuelles dans le cadre de la lutte contre la violence en milieu scolaire, rendre publiques les propositions faites dans le cadre de cette lutte au niveau scolaire et sensibiliser les uns et les autres pour un comportement citoyen.

Gambie

En Gambie il y aura une présentation /débat sur le thème : éducation de la petite enfance, poser les fondations pour des sociétés inclusives et durables. Les présentateurs seront le directeur de l’école de base et secondaire, le vice-directeur et chef d’école, le coordinateur de l’Association des éducateurs de la petite enfance, le responsable de la promotion des droits dans les écoles (PRS) et le consortium sous les auspices d’ActionAid International Gambie (AAITG). Les enseignants, les représentants des étudiants et les partenaires auront l’opportunité de poser des questions pour des activités de plaidoyer.

Guinée-Bissau

Le ministère de l’Éducation Nationale et le Secrétariat Exécutif de la Commission Nationale pour l’UNESCO en Guinée-Bissau organiseront une conférence intitulée : « Valorisons les enseignants et améliorons leur statuts », qui donnera aux enseignants la possibilité d’interagir, réfléchir et délibérer. Elle leur donnera également la possibilité de proposer des recommandations pour améliorer leur statut, qui, à plus grande échelle, bénéficiera aussi à la qualité de l’éducation en Guinée-Bissau.

Mali

Plusieurs conférences seront organisées pendant la journée du 5 octobre, par l’UNESCO, le CRC et le syndicat national de l’éducation et de la culture sur le thème de la journée et sur les conditions de la profession enseignante et les entorses liées à la profession. Les objectifs de la journée sont d’informer et de sensibiliser les pouvoirs publics, les partenaires de l’école et les autorités régionales sur le pourquoi de la valorisation des enseignants de l’amélioration de leur statut professionnel.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR