WELCOME AT UN | YOU ARE AT HOME
| English | Français

United
Nations System
in Senegal

Célébration de la journée internationale des Casques bleus 2018

Dakar, le 29 mai 2018 Cette année le Musée des Forces Armées situé au cœur de Dakar a accueilli la célébration de la Journée Internationale des Casques Bleus. Une cérémonie a été organisée en partenariat avec le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) afin de rendre hommage à ces soldats de la paix.

Après le dépôt d’une gerbe de fleurs au son du clairon qui entonne la sonnerie aux morts, c’est sous une tente aux couleurs du Sénégal qu’une dizaine d’ambassadeurs et d’autres membres du corps diplomatique issus des quatre coins du globe ainsi que des généraux des forces armées sénégalaises se sont retrouvés afin d’honorer le courage de ces soldats.

C’est avec en arrière-plan une photo du casque bleu sénégalais, le Capitaine Mbaye Diagne célèbre pour être « le plus grand héros que les Nations Unies n’aient jamais connu », que différentes personnalités onusiennes et sénégalaises ont été invitées à prendre la parole.

Profitant de cette occasion et de la présence de sa veuve dans l’assemblée, le général Cheikh Wade représentant le Chef d’Etat-major des Armées (CEMGA), n’a pas hésité a cité l’exemple de courage qu’est le capitaine Diagne pour toutes les futures générations de casques bleus. Tué à Kigali le 31 mai 1994 lors du génocide rwandais, il avait réussi à « sauver plus de 1000 personnes ». Son sacrifice fait écho à la « noblesse de l’engagement » de tous les casques bleus, comme a tenu à rappeler le représentant du CEMGA.

Damian Cardona, Directeur du Centre d’Information des Nations Unies de Dakar, a à son tour témoigner son respect à ces soldats tombés. Une minute de silence a été observée à sa demande en la mémoire des quatre casques bleus sénégalais morts en 2017 lors de mission de maintien de la paix : le sergent-chef Abdoulaye Tamba, les sergents Henri Dione, Macodé Guèye et le gendarme Waly Marone.

Le Sécrétaire Général des Nations Unies a pour sa part à travers un message lu par son représentant spécial adjoint des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Ruby Sandhu-Rojon, tenu à « rendre hommage aux plus de 3 700 Casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime. »

Le Colonel Jean Paul Ntap de la Direction des Archives et du Patrimoine Historique des Armées (DAPH) a de son côté rappelé l’importance de la coopération dans l’organisation de cette journée. Mais aussi toute la symbolique derrière ce moment, qui représentent autant pour le Sénégal que pour les Nations Unies dans « leur devoir de mémoires »

Après un mot de bienvenu du Colonel Jean Paul Ntap de la Direction des Archives et du Patrimoine Historique (DAPH) rappelant l’importance de la coopération dans l’organisation de cette journée, Madame Ruby Sandhu-Rojon, représentant spécial adjoint des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest a lu le message du secrétaire général. Celui-ci a tenu à « rendre hommage aux plus de 3 700 Casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime. »


Puis au tour de Damian Cardona, directeur du Centre d’Information des Nations Unies de Dakar, de témoigner son respect à ces soldats tombés à travers une minute de silence en la mémoire des quatre casques bleus sénégalais morts en 2017 lors de mission de maintien de la paix. Pour finir le Chef d’Etat-major de l’Armée de terre a tenu à rappeler la « noblesse de l’engagement » des casques, tout en citant l’exploit et l’exemple du Capitaine Mbaye Diagne tué à Kigali le 31 mai 1994 lors du génocide rwandais, alors qu’il avait réussi à « sauver plus de 1000 personnes ».

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR