BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Atelier régional de renforcement de capacités pour la prise en compte du genre et la réponse aux violences basées sur le genre en contexte d’urgence et de crise humanitaire

Dakar, 28 & 29 juin 2017– Un atelier régional de renforcement de capacités pour la prise en compte du Genre et la réponse aux violences basées sur le genre (VBG) en contexte d’urgence et de crise humanitaire s’est tenu à Dakar au Sénégal. La facilitation de l’atelier a été assurée par les Conseillers inter agence en GENRE (GenCap) et VBG (REGA) sous la coordination des agences du système des Nations Unies : le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR).

L’objectif de l’atelier était de former les acteurs nationaux et internationaux sur leur réactivité à appliquer les mesures urgentes permettant d’assurer le positionnement stratégique et opérationnel de l’agenda du genre et des VBG dans une réponse humanitaire multisectorielle et complexe.

Les participants ont réfléchi sur la manière de renforcer la coordination et la réponse de qualité pour la prévention et la prise en charge des survivant(e)s de VBG et de leurs communautés en cas d’éruption soudaine de crise et catastrophe d’origine humaine , sanitaire ou naturelle.

La présence et l’accompagnement des acteurs nationaux des pays de la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre aux travaux de l’atelier, témoignent de l’engagement des gouvernements à améliorer la protection et la prise en charge des victimes de violence à l’échelle nationale.

Participants et facilitateurs ont souligné l’importance de la tenue d’un tel atelier au vu des indicateurs alarmants dans la région. Parmi les dix (10) pays avec le taux le plus élevé de mariage précoce, Niger occupe la première place avec 75% de femmes âgées entre 20 et 24 ans qui ont été mariées avant l’âge de 18 ans ; suivi par le Tchad avec 72%, Guinée (63%) ; Mali (55%) et Burkina Faso (48%).

Cette session d’échanges et pratiques sur les acquis, opportunités et défis à relever en matière d’intégration, de prévention et de prise en charge des VBG, a permis de rassembler un certains nombres de recommandations pour un positionnement stratégique de ces questions sensibles et une meilleure opérationnalisation sur le terrain.

Dans une région secouée par de nombreux crises politiques et sécuritaires, où la violence sexuelle liée au conflit est récurrente, il est primordial que la protection des femmes, hommes, fille et garçon soit au centre de la réponse humanitaire.

l’UNFPA, l’ONU Femmes et le HCR travaillent à protéger les populations affectées, à promouvoir le respect des droits des plus vulnérables et des populations déplacées et réfugiées et à assister les personnes survivantes de discrimination, violence sexuelle et basées sur le genre.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR