BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

12ème « Fenêtre sur l’agriculture » : La FAO célèbre l’année internationale des légumineuses

11/01/2017 Diversifier et valoriser la culture des légumineuses pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Sénégal Cette « Fenêtre sur l’agriculture » s’est tenue le 16 décembre 2016, sur le thème « Les légumineuses : de petites graines pour un défi de grande taille – Quels atouts pour un développement durable des systèmes agricoles et alimentaires au Sénégal ? ».

Cette « Fenêtre sur l’agriculture » s’est tenue le 16 décembre 2016, sur le thème « Les légumineuses : de petites graines pour un défi de grande taille – Quels atouts pour un développement durable des systèmes agricoles et alimentaires au Sénégal ? ».
Organisée conjointement avec l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), la rencontre a été une opportunité pour sensibiliser les populations et les autorités sur les valeurs nutritionnelles des légumineuses dans le cadre d’une production vivrière durable, mais également sur leur appui à l’instauration d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable.

« Enrichir un système agricole avec des légumineuses apporte de nombreux avantages pour les agriculteurs et les communautés locales », a affirmé le Représentant a.i. de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Reda Lebtahi.

Soulignant le rôle crucial des légumineuses, tant dans l’alimentation que dans les systèmes productifs, il a également relevé l’apport des légumineuses dans l’amélioration de la fertilité des sols et dans l’augmentation de la biodiversité estimant qu’elles « réduisent les risques de pertes totales des récoltes dans des systèmes de cultures intercalaires améliorant ainsi la sécurité alimentaire ».
De son côté, le Directeur exécutif de l’IPAR, Cheikh Oumar Ba, a attiré l’attention sur les atouts uniques des légumineuses tels que « leurs capacités à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sénégal et à atténuer les effets du changement climatique ». Il a par ailleurs mentionné que la fin de l’année 2016 constituait une occasion de déterminer les conditions d’amélioration de la contribution des légumineuses aux besoins alimentaires face à la concurrence des céréales.
La 12ème édition de la Fenêtre sur l’agriculture, qui a enregistré une cinquantaine de participants composés de représentants de services techniques d’institutions de recherche, d’organisation de producteurs, d’organisations non gouvernementales, d’étudiants, etc., a eu lieu dans les locaux de l’Institut de Technologie Alimentaire (ITA). L’ITA conduit souvent des programmes de recherche sur l’agroalimentaire en expérimentant notamment des techniques de transformation et de conservation des légumineuses.

Issa Faye de l’institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) et Mane Hélène Faye Badiane de l’Equipe Nutrition de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), travaillant respectivement dans la recherche des aspects agronomiques et environnementaux des légumineuses et dans la recherche des intérêts nutritionnels des légumineuses, Dr Younoussa Diallo de l’ITA qui s’intéresse à la transformation et la conservation des légumineuse et Faty Penda Niasse du Cadre de Concertation des Producteurs d’Arachides qui s’active dans la production et la distribution, ont tous fait des présentations sur l’importance de valoriser la culture des légumineuses dans un contexte de lutte pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sénégal.

Au-delà des valeurs nutritives des légumineuses, les différents panélistes ont insisté sur les atouts qu’elles présentent par leur accessibilité, la facilité de leur culture, les cycles végétatifs courts et leur marge de progression en termes de productivité.
Les échanges avec les participants ont permis de partager des expériences dans la culture de légumineuses. Tous ont plaidé pour une plus grande intégration des légumineuses dans les politiques et les stratégies agricoles du Sénégal, afin d’intensifier leur production et de renforcer leur valorisation pour une agriculture et une alimentation durable.

Les discussion ont aussi permis d’amorcer la mise en place de rapprochements dans toute la chaîne de production pour mieux valoriser et exploiter l’intérêt nutritionnel des légumineuses. Plusieurs recommandations ont été formulées, telles que la diversification de la production de légumineuses au Sénégal, l’introduction des variétés améliorées et la vulgarisation des méthodes de transformation et/ou de cuisson pour mieux optimiser leur valeur nutritionnelle.

Plus d’informations

Sur l’Année Internationale des Légumineuses (AIL)
A propos des Fenêtres sur l’agriculture

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM